L’architecture, le patrimoine et l’urbanisme comme thèmes de recherche


CINQ NOUVELLES MAQUETTES POUR LE FAMILISTÈRE DE GUISE

Ce 31 Mai 2014 ont ouvert au Familistère de Guise douze nouvelles salles d’exposition dans le Pavillon central du Familistère de Guise. Sous la direction de Frédéric Panni, conservateur du patrimoine responsable du Familistère de Guise, ce projet, conçu et réalisé par Catherine Frenak et Béatrice Jullien, architectes muséographes, complète les aménagements du Pavillon central commencés en 2006 par la même équipe.


Cette nouvelle phase du projet comprenait l’extension de la section consacrée aux "Machines à habiter ensemble des XXe et XXIe siècle". Cinq nouvelles maquettes au 1/100ème, que j'ai conçues et qui ont été réalisées par l'atelier de maquettes de l’Escola Tècnica Superior d'Arquitectura del Vallès à Barcelone sous la direction d'Angel Garcia, viennent s'ajouter aux deux maquettes du Narkomfin de Ginzburg à Moscou et de l'Unité d'habitation de Le Corbusier à Firminy, réalisées en premier phase du projet. Accompagnées d'une grande frise graphique, elles forment désormais une collection d'architectures d'habitat collectif conçues dans l'esprit du modèle familistérien. Ces cinq nouveaux exemples sont le quartier Spangen à Rotterdam par Michiel Brinkman, le Siedlung Halen à Berne par Atelier 5, la Nakagin Capsule Tower à Tokyo par Kisho Kurokawa, Walden 7 à Barcelone par Ricardo Bofill et Tietgen Dormitory à Copenhague par Boje Lundgaard et Lene Tranberg.

Dans le prolongement de ma participation à ce projet dans sa première phase, ma mission a consisté, comme pour les maquettes du Narkomfin et de l’Unité d’Habitation de Firminy et après avoir participé à la sélection des exemples et à l'organisation de la section, à regrouper les informations nécessaires à la réalisation des maquettes auprès des diverses agences ou dans les fonds d’archives, puis à établir un projet de maquette pour chaque bâtiment, en restant dans la logique de ce qui avait été fait pour le Narkomfin et l’Unité d’Habitation.

Nouveauté cette fois, pour faciliter la lecture des maquettes et la comparaison entre les différents projets, les circulations communes dans les bâtiments ont été soulignées en orange. Les maquettes blanches du Narkomfin et de l’Unité d’Habitation ont d’ailleurs été reprises pour être adaptées à ce nouveau principe.

Nouveauté encore, une frise graphique composée de coupes, d’axonométries et de données importantes pour la comparaison entre les projets (situation, programme, nombre de logements, services communs, etc…) et intégrant le Familistère de Guise a pris place sur le mur central qui traverse la section. Il manquait en effet à la série de maquettes un élément complémentaire de décryptage des objets basé sur la comparaison entre les bâtiments et tout particulièrement explicitant la logique de vie commune suscitée par les services communs proposés. Dans le prolongement de ma mission de concepteur des maquettes, j’ai donc aussi réalisé les dessins qui composent cette frise.

  
Palais social du Familistère de Guise

  
Quartier Spangen de Michiel Brinkman à Rotterdam

Narkomfin de Ginzburg à Moscou
  
Siedlung Halen d'Atelier 5 à Berne
  
Unité d'habitation de Le Corbusier à Firminy
  
Nakagin Capsule Tower de Kisho Kurokawa à Tokyo
  
Walden 7 de Ricardo Bofill à Barcelone
 


Tietgen Dormitory par Lundgaard et Tranberg à Copenhague



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire